Abstraction et figuration dans l’art moderne et contemporain

19 mai 2022 - 19:00

Étroitement lié aux tensions géopolitiques de l’après-guerre – décolonisation, conflit israélo-arabe, guerre froide –, l’art moderne émergeant dans les pays arabes et en Iran réinterprète de manière très spécifique l’opposition entre abstraction et figuration qui organise l’art occidental, et notamment la peinture, pendant presque tout le XXe siècle. Cette bipolarité semble écartée par l’art contemporain, et la mondialisation estompe et complexifie les anciennes lignes de partage. En s’appuyant sur l’exposition Silsila, Bruno Nassim Aboudrar se penchera sur ces enjeux, et la façon dont les artistes contemporains les transforment et les métamorphosent.

Bruno Nassim Aboudrar est professeur d’esthétique / théorie de l’art à la Sorbonne nouvelle où il a dirigé le Laboratoire International de Recherches en Arts (LIRA). Il est l’auteur d’un roman (Ici-bas, Gallimard, 2009) ainsi que de plusieurs essais, dont Comment le voile est devenu musulman (Flammarion, 2014), Qui veut la peau de Vénus ? (Flammarion, 2016), Les Dessins de la colère (Flammarion, 2021).

Vue de l’exposition Silsila, le voyage des regards

© Ymane Fakhir, ADAGP, Paris, 2022, collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

© Ouassila Arras

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest