La Voix des absents (que peut la poésie ?)

20 novembre 2015 - 19:00

Carte blanche à la poétesse Hala Mohammad

La Poésie c’est la voix des Absents ! aussi. 
Comme la justice est la voix de l’humanité aussi !
Comme la liberté est l’oxygène de la paix aussi.
Un soupir profond, une brise d’air qui éveille l’oubli… 
Comme… l’amour. 

Hala Mohammad

 

Invitée fidèle de l’ICI, Hala Mohammad s’attache à faire circuler la parole poétique, au-delà des barrières de la langue et des frontières des pays. Elle invite ce soir la poétesse tunisienne Lamia Makaddam, le poète syrien kurde Marwan Ali et le poète traducteur syrien kurde Golan Haj pour une lecture musicale à plusieurs voix en français et en arabe. Hommage aux disparus et cri de liberté face à la barbarie, leur poésie fait aussi écho au silence et à la souffrance des peuples.

Pour cette soirée, comme depuis le début de ces rencontres, ils seront accompagnés par la poésie des poètes syriens détenus : Wael Sadeddin, Nazem Hamada, Nasser Bondek. La poésie c’est la voix des absents . 

Pour la lecture des poèmes en français sera proposée par la comédienne Hala Omran et la comédienne et auteure syro-libanaise Darina Al Joundi. Naïssam Jalal, flûtiste et compositrice franco-syrienne, les accompagnera en musique et deux figures artistiques françaises participeront également à la lecture : Fabienne Périneau, comédienne et auteure et Jacques Fournier, Directeur de la Maison de la Poésie de Saint-Quentin en Yvelines. 
  • Hala Mohammad est une poétesse syrienne réfugiée à Paris. Elle est secrétaire générale de l’association Norias pour les échanges culturels entre la Syrie et l’Europe. Elle est l’auteur de six recueils de poésie dont le dernier Le Papillon a dit a paru en 2013 aux éditions Riad al Rayyes (Beyrouth)
  • Lamia Makaddam, poète tunisienne née à Sousse en 1971. Elle vit actuellement à La Haye. Son dernier recueil de poésie intitulé Ce poème est fini et cet amour aussi, vient de paraître cette année au Caire aux Editions Afaq.
  • Golan Haj, poète et traducteur kurde né en 1977 à Amouda en Syrie. Il vit actuellement à Paris. Son dernier recueil, Le printemps ici est magique et immense est paru à Rome en 2013 chez Il Sirente.
  • Marwan Ali, poète kurde né en 1968 à Karsour – Qamishli en Syrie. Il vit actuellement en Allemagne. Son dernier recueil, Il n’y a rien sur toi à wikeleaks, a paru à Bahrein aux éditions al Manama en 2014.
  • Naïssam Jalal, flûtiste et nayati syrienne.

 

En partenariat avec l’association Norias.

 

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest