Echec et mat

30 mars 2013 - 19:30

Improvisations de mémoires d’algérien(ne)s de la Goutte d’Or et d’ailleurs, filmées et mises en scène par l’artiste Halida Boughriet.
C’est sur ce constat que se fonde la performance Échec et Mat, l’histoire de ces hommes et de ces femmes issus de l’immigration algérienne qui, chacun leur tour, nous livrent leurs parcours, leurs mémoires. Ce passage d’un territoire à l’autre tel un jeu d’échec résonne tout au long de la performance. Comme une série de tableaux : des situations intimes qui renvoient à l’expérience humaine d’isolation, de vide sensoriel et de solitude. Les héros ne semblent pas avoir de but. Ils sont au-dessus, ou en tout cas au-delà, ou alors ailleurs. Les dialogues sont improvisés dans leur intégralité, à la frontière de la mémoire vécue et de la fiction. L’échange de regards, les gestes, les paroles favorisent la reconstitution du fil mémoriel. Le geste de l’artiste dans l’espace scénique enregistre et fixe la mémoire des dialogues. Gros plans, accélérations , ralentis de la caméra en temps réel, permettent de lire les sentiments des uns et des autres, une variation de mouvements perpétuels.

« L’imagination du mouvement crée la beauté » (Marcel Duchamp).

Avec : Samir Ouazene, Rachid Arar, Ali Benamar, Hakim Bouabta, Mehdi Boughriet, L’Indien de Besbar, Hasni Saleh, Farouk Benalleg, Myriam Allal et Hind Belhadi

Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest