Des femmes dans les mondes musulmans

8 mars 2018 - 16:15

A l’occasion de la Journée des femmes, l’association FAITH THE PROJECT investit l’Institut des Cultures d’Islam le 8 mars 2018 pour une projection du film “Persepolis” de Marjane Satrapi, suivi d’un débat sur la place des femmes dans les mondes musulmans. Cette rencontre, gratuite, sera l’occasion d’un état des lieux de la condition féminine au Moyen-Orient.
  • 16h15-18hProjection de “Persepolis”, un film de Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud,
    Dans son œuvre auto-biographique, Marjane Satrapi raconte son enfant à Téhéran, et le basculement de son pays dans le régime du Chah et l’instauration de la République Islamique. Pour conserver ses droits, ses parents décidèrent de l’envoyer en Autriche, pays de paix.
  • 19h : Introduction de la conférence – débat par Virginie Larousse
  • 19h15 – 19h30 : Performance artistique “Le divin féminin”: la femme et le principe du féminin dans le soufisme, dimension intérieure de l’islam, par Carole Latifa Ameer, Kawtar Kel et Yuri Kurod
  • 19h30-2oh : Femmes en Asie Centrale post soviétique, par Anne Ducloux
  • 20h -20h30 : Conférence-débat : la condition féminine dans les textes islamiques, par Ghaleb Bencheikh
  • 20h30 – 20h45: Synthèse par Virginie Larousse et questions-réponses avec le public
  • 20h55 – 21h30: Récital de poésie, violon et danse contemporaine sur le thème ” le divin féminin” avec Yuri Kuroda, Kawtar Kel et Carole Latifa Ameer

Pour discuter des questions des Droits de la Femme, on retrouve Anne Ducloux, Anthropologue et maître de conférences des Universités, Ghaleb Bencheikh, Islamologue, théologien et producteur de l’émission « Questions d’islam », Carole Latifa Ameer, ancienne journaliste culturelle… Deux heures pour répondre aux question de société !

 FAITH THE PROJECT, association cofondée par deux amis, Nabila Laajail et Frédéric Daudon, sera divisée en deux temps.

A noter, cette journée est sans inscription (premier arrivé, premier assis), il faudra être dans les 120 premiers pour avoir sa place.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest