Les grandes figures des cultures d’Islam : Ibn Khaldûn par Gabriel Martinez-Gros

30 septembre 2015 - 19:00

Arnold Toynbee disait d’Ibn Khaldûn qu’il avait conduit la tentative la plus vaste et la plus pertinente d’expliquer l’histoire humaine entreprise avant le XIXe siècle européen. Ibn Khaldûn est unique, mais pourquoi l’est-il ? On verra que la Muqaddima, le livre de sa théorie, ne se préoccupe pas seulement du pouvoir, comme la plupart des théories politiques qui l’ont précédé, mais de la ville, des métiers, des sciences, et de la manière dont ils sont plus ou moins bien produits dans certaines conditions politiques ; en somme pourquoi il n’est pas seulement penseur de l’Etat, mais de la civilisation.

Gabriel Martinez-Gros, professeur d’histoire médiévale à l’université de Nanterre, est spécialiste de l’histoire d’al-Andalus. Il a publié entre autres Ibn Khaldûn et les sept vies de l’Islam (Sindbad, 2006) et vient de faire paraître Brève Histoire des empires (Seuil, 2014)

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest