L’astronomie arabe par Régis Morelon

7 octobre 2015 - 19:00

Au XVIème siècle, Copernic publie son grand ouvrage sur le mouvement des astres, en mettant le soleil au centre de l’univers. Avant cette révolution, la Terre était considérée comme stable au centre du monde, tous les astres tournant autour d’elle, et cette cosmologie avait une vingtaine de siècles. Les historiens de l’astronomie, dans leur grande majorité, passent directement de l’astronomie grecque à l’astronomie copernicienne, en montrant ainsi qu’il y a eu alors un véritable « miracle copernicien » comme il y avait eu un « miracle grec » dans le domaine scientifique. Les travaux récents permettent de montrer que sans les outils mathématiques, les techniques d’observation du ciel et les résultats acquis par les astronomes arabes médiévaux, il est impossible de comprendre l’apparition de l’astronomie classique en Europe.

Ancien directeur de l’Institut Dominicain d’Etudes Orientales du Caire et chercheur émérite au CNRS, Régis Morelon est spécialiste de l’histoire des sciences arabes, et en particulier d’astronomie.

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest