Layla, miroir de l’essence

13 décembre 2019 - 21:00

Un trio inédit entre la pianiste Joanna Goodale, le chanteur Khaled Mezouaghi et la derviche tourneuse Annika Skattum se forme à l’occasion de la 3e édition du Festival Soufi de Paris. Quand la musique de Jean-Sébastien Bach rencontre la poésie des maîtres soufis et le mouvement céleste du derviche tourneur, les liens méconnus qui unissent les musiques sacrées d’Orient et d’Occident deviennent manifestes. Les notions de cycle, d’élévation et de voilement/dévoilement seront au cœur de cette soirée hybride pour célébrer Layla, l’Essence divine.

Joanna Goodale est pianiste. Du répertoire baroque aux musiques du monde, elle fait dialoguer les musiques sacrées.

Khaled Mezouaghi est moussami‘, chanteur d’odes soufies, de la confrérie Alawiyya.

Annika Skattum est derviche tourneuse de la voie Chadiliyya.

dans le cadre de

crédit photo : FrogArt

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest