Le challat de Tunis

19 mars 2015 - 19:00

La Tunisie avant la révolution. Un homme à moto, armé d’un rasoir, agresse des femmes qui arpentent les trottoirs de Tunis. On l’appelle le Challat, la lame. Fait divers, rumeur ou mise en scène politique, d’un quartier à l’autre, tout le monde en parle, mais personne ne l’a jamais vu. Dix ans plus tard, alors qu’avec le Printemps Arabe les langues se délient, une jeune réalisatrice obstinée enquête pour élucider le mystère du Challat de Tunis. Avec ce film de fiction tiré de faits réels, la réalisatrice Kaouther Ben Hania interroge avec sérieux et ironie le machisme et la place des femmes dans la société tunisienne.

Kaouther Ben Hania, née en Tunisie à Sidi Bouzid, théâtre des affrontements qui déclenchèrent en 2010 la révolution tunisienne, est l’auteure du documentaire Les Imams vont à l’école, en 2005. Le Challat de Tunis, sorti en 2014, crée, malgré la sensibilité de son sujet, l’engouement aussi bien en Europe qu’au Moyen-Orient.

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest