Le Liban, État et communautés (1920-2019)

26 juin 2019 - 19:00

Proclamé en 1920, dans le cadre d’un « mandat » délivré à la France par la Société des Nations, le Liban est un État fragile, composite, inégalitaire et libéral. Il n’est pas possible d’y être reconnu comme citoyen hors d’une communauté. Au cours du siècle, il a surmonté des déchirements internes et des guerres alimentées par des puissances internationales et régionales. La constitution (1926) et l’accord de Taëf (1989) sont les principaux documents de référence, mais il faut leur adjoindre les termes du « Pacte national » (1943), oral, passé entre les leaders des principales communautés à l’heure de l’indépendance.

Dominique Avon est directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Etudes. Il participe aux activités du groupe de sociologie des religions et de la laïcité du CNRS.

En partenariat avec

l’IESR

© BT-TFL (1935)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest