Libres Courts

24 juin 2014 - 19:00

Ce programme de films courts présente une vision intimiste de la Syrie.

Damascus Rain (1′) de Reem Al-Ghazi, Syrie, 2013. Reem Al Ghazi publie régulièrement de très courts films, poèmes en image et en musique qui racontent son quotidien.

Bullet (2′) de Khaled Abdulwahed, Syrie, 2011.  Entre film d’animation et vidéo, l’artiste propose une allégorie de la guerre.

The Sun’s Incubator (12′) de Ammar Al-Beik, Syrie, 2011. La vie de jeunes parents dont le quotidien est envahi par le journal télévisé et les images d’enfants martyrs.

Avant gardes (1,15′) d’Abounaddara, 2013. Ce collectif syrien anonyme s’est assigné la mission de faire revivre le cinéma et de donner une voix au peuple syrien.

– L’exode  d’Abounaddara, 2013

– Music Box (1′) de Reem Al-Ghazi, Syrie, 2013

– La citoyenneté de l’ombre (2,10′) d’Abounaddara, 2013

La femme au pantalon (4,15′) d’Abounaddara, 2013

La ville amoureuse (3,50′) de Maryam Samaam, France, 2013. L’artiste raconte avec beaucoup de poésie l’histoire d’une reconstruction géographique et sentimentale.

– Prière dans la nuit (1,35′) d’Abounaddara, 2013

Ibn Al Am online (36′) d’Ali Atassi, Syrie, 2012. Le film trace le portrait de Riad al Turk, octogénaire surnommé le Mandela syrien.

La soirée sera animée par le réalisateur Ali Atassi.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest