Malek Jân Ne’mati par Leili Anvar

19 novembre 2016 - 11:00

Grande figure de la spiritualité, Malek Jân Ne’mati, dite « Sainte Janie », a traversé le XXe siècle dans le dévouement et l’enseignement spirituel. Atteinte de cécité dès l’adolescence, elle mena une vie contemplative et ascétique, sans jamais se couper du monde.

Ses questionnements philosophiques et son action contribuèrent à transformer radicalement la vision traditionnelle du monde et le sort des femmes dans son Kurdistan natal.

Femme d’action autant que de méditation, elle était à la fois une poétesse, un guide et une sainte proposant un enseignement spirituel d’une modernité saisissante pour l’Iran du XXe siècle, dans un monde dominé par les hommes. La France fut la terre d’accueil de « Sainte Janie », dont le mausolée, qui s’élève dans le Perche à Baillou, est devenu un lieu de pèlerinage.

De père iranien et de mère française, Leili Anvar est traductrice et spécialiste de la littérature mystique et de l’écriture féminine. Elle travaille notamment sur l’importance de la voix des femmes en Iran et Afghanistan.

Leili Anvar a rencontré Malek Jân à plusieurs reprises. Elle est un témoin direct de son enseignement.


Logos_Partenaires_SG

Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest