Maria Dolores y ­Habibi Starlight : Depuis que j’ai découvert la musique orientale, j’ai pris 12 kilos, mais je suis tellement heureuse !

28 septembre 2016 - 20:00

Un vent de folie douce souffle sur l’ICI avec Maria Dolores et son orchestre, qui vous embarquent pour une épopée romanesque de Marseille à Alger, du Sahara à l’Égypte, de la Palestine à la Turquie… Le récit musical et ubuesque d’une fuite désespérée de la diva à travers un monde inconnu, et de sa rencontre avec les membres qui composeront son orchestre.

Au son du oud, des percussions et du piano, le spectateur ne sait jamais vraiment où on a décidé de l’emmener…
La « biche madrilène » déploie ses humeurs, aussi changeantes qu’un ciel d’avril et toute entière dévouée à son cher public. Elle chante : reprises et compositions originales de Fairuz à Abdel Halim Hafez en passant par Connie Francis, Pierre Notte ou encore… Michel Sardou ! 

Délire mythomane qui pose la « douloureuse Dolores » comme un véritable « Don quichotte » version féminine, venez entendre l’histoire d’une absence de 12 ans faite de soupirs, de poésie et de malentendus.

Avec Maria Dolores : chant, déviances

et l’orchestre Habibi Starlight :

Steef : oud, chant, séduction éphémère

DJ Cheb Boutros : machines, percussions, chant, number one du Raï sentimental

Pr Akbar Mamba : percussions, chant, voyance, divination

Ahmédée Vlaminck : piano, art du silence

Gwen Aduh : mise en scène


Logos_Partenaires_SG

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest