Maroc, cultures plurielles

Cet événement s'est terminé le 09 novembre 2014.

Du 7 au 9 novembre, Maroc : Cultures plurielles, où la richesse culturelle et patrimoniale du Maroc sera donnée à voir dans toute sa diversité : cultures arabes et berbères, héritage juif, cultures de la diaspora marocaine…

• Vendredi 7 novembre 2014 – 19h00
Projection : Tinghir-Jérusalem, Les échos du Mellah, de Kamal Hachkar

Au début des années 1960, après plus de 2000 ans d’histoire commune, les juifs ont du quitter l’Atlas. Tinghir-Jérusalem, Les échos du mellah, est un voyage entre le Maroc et Israël, où chants, voix et histoires font résonner cette identité partagée entre juifs et musulmans. Ce documentaire rétablit un pont entre Tinghir et Jérusalem et revient sur la coexistence pacifique des deux communautés et la conscience de ce passé commun.

Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

• Samedi 8 novembre 2014 – 11h00
Débat : La cuisine : marqueur culturel et identitaire par Marie Etien et Marie Caquel

L’histoire culturelle de l’immigration marocaine met l’accent sur le rôle de la cuisine dans la préservation en France de certaines pratiques familiales autour de la préparation des repas et la transmission des recettes d’une génération à l’autre. L’alimentation constitue ainsi une ressource et un support dans les dynamiques identitaires au sein de la communauté marocaine. Comment ces identités, internes et intimes du côté des logiques familiales et externes et publiques du côté des logiques commerciales, se combinent-elles ?

Pour évoquer le sujet, l’ICI invite Marie Etien et Marie Caquel, auteures du numéro de la revue Hommes et Migrations consacré aux diasporas marocaines (juillet-septembre 2013). Le débat sera modéré par Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue Hommes et Migrations.

• Dimanche 9 novembre 2014 – 11h00
Rencontre : Le Maroc dans la littérature étrangère, par Anissa Bouziane

Le Maroc a longtemps été une source d’inspiration pour la littérature occidentale. En France des écrivains, tout au long des siècles, de Pierre Loti à Jean-Marie Le Clézio et Mathias Enard, se sont intéressés au Maroc. Non limitée à la France, cette fascination littéraire pour le Maroc a touché beaucoup d’autres cultures, et parmi elles, la culture anglo-saxonne. Des écrivains aussi différents qu’Edith Wharton, Paul Bowles, ou Esther Freud ont choisi tout au long des siècles de situer leurs intrigues et de faire évoluer leurs personnages au sein du paysage marocain.

A travers cette rencontre, Anissa Bouziane, écrivaine franco-marocaine et professeure de littérature, propose d’explorer le Maroc à travers la littérature étrangère.

 

 

NOUVEAU LOGO IF MAROC SaphirNewslogo salam news defterrassegrandes taille logo beur fm telerama event Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest