Du Sentier à la Goutte d’Or

À l’instar du Sentier, la Goutte d’Or accueille dès la fin du XIXe siècle des familles juives d’artisans tailleurs, chapeliers et fourreurs venant d’Europe orientale. Elles installent, dans ce quartier populaire, une tradition liée au textile, qui évolue après la Seconde Guerre mondiale, avec l’arrivée de commerçants du Maghreb puis du reste de l’Afrique, répondant