Du batik au wax, de l’Indonésie à l’Afrique

A la fin du XIXe siècle, les colons anglais et hollandais s’inspirent de la technique d’impression à la cire perdue des batiks javanais, pour produire en masse des tissus wax qui séduisent les populations de nombreux pays africains, jusqu’à devenir un véritable marqueur identitaire. En donnant la parole à des spécialistes et créateurs, la table ronde…