Rock the Kasbah

Le groupe punk britannique The Clash enregistre Rock the Casbah en 1982, suite à l’interdiction prononcée par l’Ayatollah Khomeini d’écouter du rock en Iran. Aux antipodes de l’instrumentalisation dont ce titre a fait l’objet lors de la guerre du Golf, Rock the Casbah est en réalité un hymne joyeux à la fraternité et à la liberté, dénonçant les dérives de l’autoritarisme. Clin d’oeil à cette chanson devenue culte, reprise en 2004 par le chanteur franco-algérien Rachid Taha, la saison Rock the Kasbah présentée par l’Institut des Cultures d’Islam de mars à juillet 2017 est une déferlante d’expressions artistiques et musicales à découvrir en visitant l’exposition éponyme et en participant aux nombreux événements programmés : concerts, films, débats, ateliers jeune public…

L’exposition Rock the Kasbah rassemble des oeuvres contemporaines énergiques et engagées de l’Afrique sub-saharienne à l’Asie du sud-est, en passant par le Maghreb, l’Europe, le Moyen-Orient et les Etats-Unis. Alors que la musique est prohibée par certains discours radicaux, Rock the Kasbah explore son potentiel de contestation, sa dimension spirituelle et sa capacité à mouvoir les corps. L’exposition met en perspective les pratiques de diffusion sonore dans l’espace public, omniprésentes dans le monde musulman, et la façon dont elles influencent les comportements individuels et collectifs. Elle est aussi un hommage à Barbès et au rôle actif joué par ce quartier parisien pour la diffusion du raï dans les années 1990.

Une programmation survoltée et variée accompagne l’exposition : psalmodies, riffs de oud électrique, week-end hip-hop, karaoké franco-arabe, battle de clips, soirée berbère, hammam mix, concerts électro rock, poésie syrienne sur envolées jazzy, documentaires sur la scène musicale alternative de la minorité Ouïghour en Chine et sur le Festival Panafricain d’Alger vu par William Klein… Et à l’occasion du ramadan, un public familial est convié aux traditionnels Iftars de l’ICI pour des contes et légendes du Maghreb, une conférence dansée par des femmes soufies de Mayotte, un documentaire sur les concours de chant de muezzins de Turquie, une démonstration de derviches tourneurs et une soirée consacrée à l’astre de l’Orient Oum Kalsoum. Des quatre coins du monde au bitume parisien, c’est Rock the Kasbah à l’Institut des Cultures d’Islam !

Les artistes de l’exposition : Adel Abidin, Philippe Chancel, Hiwa K, Katia Kameli, Jompet Kuswidananto, Christian Marclay, Angelica Mesiti, Magdi Mostafa, Sarah Ouhaddou, Siaka Soppo Traoré, James Webb

Visitez notre site dédié à la saison culturelle

Documents disponibles

ProgrammationCommuniqué