Les traditions magiques en Islam

20 novembre 2019 - 19:00

L’islam est apparu dans un monde peuplé de divinités et de djinns, auxquels les devins, poètes et guérisseurs avaient recours pour infléchir le destin des hommes. À partir du VIIIe siècle, une forme de magie savante, inspirée des héritages mésopotamiens, grecs, et indiens suscite l’engouement des califes et des élites. Cinq siècles plus tard, une autre voie, « la science des lettres et des carrés magiques », trouve un maître en la figure du soufi maghrébin, al-Buni, auquel a été attribué un immense corpus promis à une importante postérité.

Jean-Charles Coulon est chercheur au CNRS, spécialiste de l’histoire de la magie et des sciences occultes dans l’Islam médiéval.

en partenariat avec

crédit photo : collection de la BULAC

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest