La voie du Baye Fall

Le photographe Fabrice Monteiro, artiste belgo-béninois vivant à Dakar, s’est immergé pendant de longs mois dans la communauté Baye Fall, et en a produit un travail inédit, mêlant foi, style vestimentaire, rites et transes dans une galerie de portraits et de scènes de vie foisonnante. Mode de vie plutôt que religion, le Baye Fall est une confrérie musulmane soufie essentiellement issue du monde wolof.
© Fabrice Monteiro

© Fabrice Monteiro

Depuis son ouverture en 2006, l’Institut des cultures d’Islam s’attache à montrer la diversité des formes et cultures liées à l’Islam, que ce soit en contexte minoritaire comme à New York ou à Paris, dans le monde arabe mais aussi au-delà, en Turquie, en Asie centrale ou encore en Iran. A l’occasion du tandem Dakar-Paris, c’est l’islam subsaharien que l’ICI met à l’honneur, et notamment les Baye Fall, émanation du mouridisme. Montrées en exclusivité pour l’Institut des cultures d’Islam, les images de Fabrice Monteiro sont le fruit d’une immersion dans cette communauté dont le photographe a partagé le quotidien pendant deux ans.Il a été ainsi le témoin privilégié des moments forts qui rythment la vie de ces hommes et de ces femmes (les Yaye Fall) comme le grand Magal de Touba : pèlerinage qui célèbre l’exil au Gabon du fondateur le Cheikh Ahmadou Bamba, et qui donne lieu à une immense prière collective sur la plage de Touba, ou encore le Gamou : célébration de la naissance du prophète. Ces photographies permettent une découverte des grands principes régissent la vie de la communauté : le devoir d’offrande lié à la pratique du “madial” et surtout le “jebellou” : soumission totale au marabout.L’exposition se compose de trois temps forts : au rez-de-chaussée, le hall d’entrée accueille un diaporama qui retrace le voyage initiatique du photographe au sein de la communauté, puis un espace consacré aux scènes collectives. Le parcours de l’exposition se poursuit à l’étage par une galerie de portraits à l’esthétique en clair-obscur proche de la tradition picturale classique. Exposition co-produite par l’Institut des Cultures d’Islam et la galerie Le Manège – Institut Français de Dakar. Les photographies de Fabrice Monteiro seront présentées à Dakar en février 2014.

Fabrice Monteiro, belgo-béninois de culture, a parcouru le monde en tant que mannequin avant de rencontrer en 2007 le photographe new-yorkais Alfonse Pagano qui devient rapidement son ami et mentor. Avec une force créative assumée, il s’attèle à la construction d’un univers visuel à son image : métissé et à la frontière entre photo-reportage et photo de mode.