Aurélia Zahedi, La Rose de Jéricho

Exposition
Du 20 janvier au 30 juin 2024
ICI Stephenson

Aurélia Zahedi
La Rose de Jéricho

Du 20 janvier au 30 juin 2024, l’ICI — Institut des Cultures d’Islam vous invite à découvrir La Rose de Jéricho, une exposition de l’artiste Aurélia Zahedi.

Entre dessins, sculptures, photographies, peintures, installations et performances, Aurélia Zahedi développe depuis plusieurs années un travail consacré à la Rose de Jéricho, plante immortelle errant au gré du vent pour s’ouvrir au contact de la pluie rare et précieuse qui fait fleurir le désert. En Palestine, aux côtés des Bédouins de Nabi Moussa, l’artiste compose un récit protéiforme explorant avec force et poésie les mythes de la Rose et sa terre déchirée par la folie des hommes. Dans l’atmosphère intimiste du hammam de l’ICI, l’exposition convoque la force de l’imaginaire comme dernier rempart à l’oubli alors que les croyances, l’oralité et la mémoire oscillent entre surgissement et effacement.   

Une programmation pluridisciplinaire accompagne l’exposition : cérémonie de la Rose par Aurélia Zahedi qui entrelace botanique, sacré et prose, conférence sur l’accès à l’eau en Cisjordanie, film à la rencontre de jeunes femmes palestiniennes, rencontre littéraire, conte et concert à l’occasion du Ramadan, ciné-goûter, atelier artistique pour les plus jeunes… 

Le parcours de l’exposition dans le hammam de l’Institut des Cultures d’Islam […] a l’allure d’une odyssée étrange, c’est-à-dire d’un conte poétique oscillant entre féérie et réalité, entre mythe et documentation dans le désert à l’est de Jérusalem.

Les InrockuptiblesLire l’article
Les éveils de la Rose.
Réveil de la Rose de Jéricho, série, 2018 – en cours
Crédit photo : Tanguy Beurdeley, Paris, 2024
© Aurélia Zahedi, ADAGP, Paris, 2023

Entre terre et ciel, la Rose de Jéricho se révèle une quête inachevée, comme si l’expérience artistique pouvait engendrer des récits, ressusciter des mémoires et interroger l’homme par-delà les frontières. 

ArtaïsLire l’article
En attente de boire la lune, 2023
Coffre cérémoniel en verre, Anastatica hierochuntica L., 47 x 47 x 50 cm
Crédit photo : Tanguy Beurdeley, Paris, 2024
© Aurélia Zahedi, ADAGP, Paris, 2023

Aurélia Zahedi s’intéresse aux créations humaines qui perdurent : les histoires et les croyances.

ArtforumLire l’article (en anglais)

À propos de l’artiste

Aurélia Zahedi est une artiste plasticienne diplômée de l’école Supérieure d’Art d’Avignon (en 2011) et de la Villa Arson à Nice (en 2013). 

De 2016 à 2017, elle poursuit ses études avec un post-diplôme Offshore au sein d’un programme de recherche appelé « création et mondialisation » à Shanghai (Chine). En 2018, elle obtient le Prix Nopoto pour La Rose de Jéricho, ainsi qu’une bourse de l’Institut Français dans le cadre d’un projet international avec le soutien de la région Nouvelle Aquitaine. En 2021, elle obtient la bourse Fanak Fund pour la mobilité des artistes au Moyen-Orient, et la bourse Ekphrasis de l’ADAGP. Entre 2018 et 2022 elle co-fonde la Maison Auriolles, lieu de vie et de recherche. 

Exposée en France et  à l’étranger, Aurélia Zahedi a également eu l’opportunité de faire plusieurs résidences. Elle développe au fil des années des compétences en matière de scénographie et de commissariat d’exposition, qu’elle exécute aussi bien pour ses expositions que pour celles d’autres artistes. Ses recherches l’amènent également à faire des interventions dans le cadre de conférences. Sa pratique, quant à elle, lui permet d’illustrer des publications et de publier ses textes.

À propos de la commissaire

Clelia Coussonnet est commissaire d’exposition, chercheuse, éditrice indépendante et auteure. Sa pratique s’intéresse à la manière dont les cultures visuelles abordent les problématiques politiques, sociales et spirituelles de manière différente ou complémentaire par rapport aux autres disciplines. Sa principale ligne d’exploration est de comprendre comment se forment les savoirs, compris dans un sens large et inclusif, et comment ils sont transmis, réinterprétés et actualisés, utilisés pour informer un agir et être-au-monde différent. Elle apprécie la mise en place de projets interdisciplinaires en dehors des circuits artistiques traditionnels et dans des espaces peu ou pas utilisés pour accueillir des projets culturels.

Sa recherche s’articule autour de la botanique politique et des relations de pouvoir, avec les expositions Effet de Serre, Farah Khelil, au sein d’une serre rénovée pour l’occasion dans le Parc du Belvédère, Tunis, Tunisie (2021); Planted in the Body, MeetFactory, Prague, République Tchèque (2021) ; Ground Control, Bildmuseet, Umeå, Suède (2020) ; Leave No Stone Unturned [Remuer la terre], Le Cube, Rabat, Maroc (2019) et Botany under Influence, apexart, NYC, USA (2016). 

Par ramification, elle plonge dans les environnements fluviaux et marins en étudiant la liquidité, la toxicité et la contamination, ainsi que la manière dont les polluants se superposent, via des projets comme Breaking Water, CAC Cincinnati, USA (2022); Spoiled Waters Spilled, Les Parallèles du Sud Manifesta 13, BNM, Marseille, France (2020) et Au loin les signaux, al lou’lou’, chantiers navals de l’Anse du Pharo, Marseille, France (2017).


Retour aux expositions

Exposition en entrée libre
11h-19h du mardi au dimanche
16h-20h le vendredi
Fermé le lundi et les jours fériés

Visite guidée gratuite tous les samedis de 15h à 16h

—-
Pour les groupes (à partir de 8 personnes)
• Des visites guidées sont proposées gratuitement, sur réservation ICI
• L’atelier Miniature étoilée peut également être réservé pour votre groupe ICI
—-

RESSOURCES

Visite virtuelle en ligne
Découvrez dès maintenant l’exposition via la visite virtuelle

Vidéos
L’ICI vous permet de revoir en vidéo certains événements organisés dans le cadre de cette exposition sur sa chaine Youtube !


Direction et commissariat
Stéphanie Chazalon, directrice de l’ICI
Clelia Coussonnet, commissaire

Comité scientifique
Stéphanie Latte Abdallah & Marie Rue

 

Crédits : Vase lacrymatoire – Sculpture en verre soufflé, 37 x 7 cm – Photo réalisée par Maurine Tric à l’ICI © Aurélia Zahedi, ADAGP, Paris, 2023

 

 

Avec le soutien de
ICI Stephenson
56, rue Stephenson — 75018 Paris

Comment s’y rendre ?